Aide pour l’endormissement de votre enfant

On a vu dans cet article les 7 raisons pour lesquelles votre enfant avait des difficultés d’endormissement.

Je vous propose aujourd’hui de voir qu’est-ce que vous pouvez mettre en place.

  • Une consommation d’écran en conscience

La lumière bleue des écrans retarde la sécrétion de la mélatonine.

Je vous donne l’information pas pour vous culpabiliser mais pour que vous fassiez vos choix en conscience.

Regarder ensemble le dessin animé, le film ou la série pour éviter que votre enfant se retrouve seul face à des images qui peuvent l’impressionner est une piste également.

  • Explorer les rendez vous au niveau somatique

Un rendez vous chez l’ostéopathe peut aider votre enfant au niveau des douleurs physiques mais également dans le stress qu’il emmagasine.

De même pour le kinésiologue ou le thérapeute Reiki.

  • Les réflexes archaïques:

Les réflexes archaïques se sont ses micro-mouvements par lesquels le bébé a passer durant la grossesse, la naissance et sa petite enfance.

Ses mouvements aident le cerveau à se développer, ils sont en lien avec le système du stress.

Suivant l’histoire de votre enfant, son développement (grossesse à risque, césarienne, rupture précoce du lien parent-enfant, évènement traumatique, retard de développement, etc…) , il est possible que certains réflexes ne soient pas intégrés ce qui entraîne des difficultés dans l’endormissement.

Pour en savoir plus je vous invite à aller sur ce site (clique ici)

  • Le réservoir est vide

Les moments de qualités sont rares, pris dans le quotidien, nous pensons ne pas avoir le temps de jouer.

Prendre 30 minutes pour être ensemble (faire un jeu de chahut, un jeu de société, des massages, lire des histoires, parler chacun son tour de notre journée respective, etc), remplira le réservoir de votre enfant et le votre aussi. La soirée sera plus détendue.

On peut créer une soirée où on dort ensemble.

  • S’il est anxieux

Il existe pleins de supports pour la relaxation que vous pouvez trouver sur le net ou dans le commerce, je vous en présente souvent sur mon profil instagram.

Un truc auquel on ne pense pas forcément c’est que le stress s’évacue aussi par le mouvement donc pas hésiter à bouger, à sortir à l’extérieur pour taper dans le ballon ou faire un tour de vélo, ou même du yoga à deux.

  • Il a peur

On a tendance en tant que parent à rassurer.

« t’inquiètes pas, il y a pas de monstre sous le lit », « non ça n’existe pas les fantômes »

Plutôt de rassurer votre enfant, je vous propose de lui faire dessiner sa peur et qu’il transforme son dessin jusqu’à ce qu’il la trouve rigolote.

Vous serez à côté de lui durant l’activité, car si vous préparez le repas en même temps cela ne l’aidera pas, il a besoin de vous sentir disponible et en lien avec lui.

  • Rythme tonico-émotionnel:

Vous n’avez qu’une envie c’est qu’il ou elle dorme. Résultat vous abordez le sommeil en étant tendu. Votre enfant va se calmer en miroir sur votre état de tension.

En adoptant une posture calme, vous allez l’aider à s’apaiser pour s’endormir.

Mais comment faire?

Je vous propose de prendre conscience de votre respiration, voyez comment vous inspirez et expirez. Amusez vous à compter en même temps que vous inspirez et expirez.

Tentez de prendre de plus en plus de temps pour inspirez comme si vous n’aviez qu’une narine pour remplir vos deux poumons.

Et expirez comme un ballon de baudruche que l’on tient en main pour contrôler le débit de l’air afin de faire du bruit pendant qu’il se dégonfle.

Ainsi vous allez ralentir votre rythme cardiaque, votre tonus va se détendre et cela va aider votre enfant à se calmer et s’endormir.

  • Si ça persiste

Consultez, mais pas le psy lambda trouvé au coin de la rue, assurez vous qu’il a une formation pour accompagner les enfants, tous les psychologues ne sont pas thérapeutes pour les enfants.

N’hésitez pas à consulter un coach parental , j’ai rencontré de nombreux professionnels lors de ma formation à l’école d’Isabelle Filliozat. Ces professionnels ont beaucoup de connaissances sur le développement de l’enfant, et sur l’accompagnement de l’expression émotionnelle.

Je vous mets le lien vers la carte du réseau patentage proximal qui vous permet de contacter des professionnels dans ton secteur ayant une approche bienveillante dans l’accompagnement.

  • Acceptez que ce ne soit pas un long fleuve tranquille

Le sommeil est quelque chose de fluctuant.

Nous même adultes rencontrons des périodes où nous mettons plus de temps pour nous endormir, ou nous avons plus de pensées, plus de stress.

Les enfants aussi peuvent rencontrer des périodes similaires.

Prenez le temps d’échanger ensemble et si besoin consultez.

Si vous avez des questions je vous laisse le faire en commentaire.

Laisser un commentaire